C'est au tour de la "GTL" de faire son entrée en février 1976. Cette version se situe entre la "TL" et la "TS".

Remarquant qu'un moteur plus gros tournant plus lentement est plus sobre, plus silencieux mais aussi plus solide et plus facile à dépolluer, Renault décide d'équiper cette version "GTL" du moteur de la "TS", "dégonflé", plutôt que d'utiliser le 956 cm3. Le moteur de la "GTL" affiche la même puissance que celui de la "TL" mais est bien plus performant et combine tout les avantages.

1976_renault_r5_gtl

La "GTL" est bien connu pour ces protections latérales de bas de caisse en polyester plus résistantes et moins coûteuses qu'une réparation sur une porte.

spyki_78_1102234471_pub_r5

La GTL, idéale aussi bien en ville que sur la route.

Renault lance quelques semaines plus tard un modèle un peu moins raisonnable, la "Alpine".

Une voiture performante et très sympathique à conduire mais... abordable ! Sous le capot se trouve un moteur 1397 cm3 dérivé de la "TS", avec une boite de vitesses à 5 rapports de Renault 16 "TX". Résultat ? 93ch et une vitesse de pointe dépassant les 170 kms/h ! Evidement, le freinage, les suspensions ainsi que la direction ont été modifié, pour plus de sensations et de sécurité.

1976_renault_5_alpine_gordini

L'Alpine, la GTI à la française !

Le look de la voiture a aussi été soignée : décorations sur les cotés avec logos "A5", volant sport, jantes de style inspirés des autres Renault sportives. Rien de trop, juste ce qu'il faut.

450 081 Renault 5 ont été produites en 1976. (368 738 en 1975)